Vous êtes ici

Hydrographes

Certification des hydrographes

L’Association arpenteurs des terres du Canada (AATC) a mis au point un modèle de certification pour les hydrographes et est en train de finaliser les détails de mise en œuvre au cours de l’été 2016. Le programme est conçu pour promouvoir la formation catégorie A ou B agréée par l’IBSC au Canada, tout en standardisant les exigences et connaissances requises pour les personnes possédant une formation et de l’expérience non agréées en hydrographie. Le programme de certification de l’AATC est ouvert aux hydrographes et arpenteurs extracôtiers tant détenteurs que non-détenteurs de brevets au Canada et de l’étranger.

Le Comité international FIG-OHI-ACI sur les normes de compétence pour les hydrographes et les spécialistes en cartographie marine (IBSC) a officiellement accordé son agrément au programme de certification des hydrographes de l’AATC en avril 2016.

Le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO)  de Rimouski, Québec a obtenu la reconnaissance catégorie B de l’IBSC de son programme de formation en hydrographie en 2015 et la Marine Institute de Terre-Neuve a obtenu la reconnaissance catégorie B de l’IBSC en 2016. Ce sont d’excellentes nouvelles pour la profession hydrographique au Canada. L’étape suivante logique pour les diplômés de ces programmes est la reconnaissance par un organisme national — la certification par l’AATC devient ainsi le choix qui s’impose.

Niveaux de certification

Le programme de l’AATC comporte deux niveaux de certification. On peut trouver un organigramme du programme ici.

Niveau 1 — Hydrographe certifié (HC)

Un hydrographe certifié possède les compétences pour entreprendre et gérer des projets d’hydrographie. Trois itinéraires mènent à ce niveau.

Cours de catégorie A

Les individus ayant réussi un cours de catégorie A reconnu par l’IBSC sont admissibles à une certification Niveau 1 s’ils cumulent jusqu’à deux années d’expérience pratique en hydrographie avec un niveau de responsabilité substantiel jugé acceptable par le panel de certification des hydrographes du Canada (CHCP).

Cours de catégorie B

Les individus ayant réussi un cours de catégorie B reconnu par l’IBSC et qui possèdent un certificat d’achèvement  du Conseil canadien des examinateurs pour les arpenteurs-géomètres (CCEAG) sont admissibles à la certification Niveau 1 s’ils cumulent jusqu’à trois années d’expérience dont deux d’expérience pratique en hydrographie avec un niveau de responsabilité substantiel jugé acceptable par le CHCP.

Brevet ATC, BSc. en arpentage ou certificat d’achèvement du CCEAG

Les individus titulaires d’un brevet d’arpenteur des terres du Canada (ATC), ou d’un certificat d’achèvement du CCEAG ou d’un diplôme de deuxième cycle (baccalauréat) en arpentage sont admissibles à la certification Niveau 1 s’ils ont réussi l’examen sur l’arpentage hydrographique avancé E2 du CCEAG et cumulent jusqu’à 5 années d’expérience dont deux d’expérience pratique en hydrographie avec un niveau de responsabilité substantiel jugé acceptable par le CHCP.

Niveau 2 Technicien certifié en hydrographie (TechCH)

Un technicien certifié en hydrographie possède les compétences pour appuyer les projets d’hydrographie.

Deux itinéraires mènent à ce niveau.

Cours de catégorie B

Les individus ayant réussi un cours de catégorie B reconnu par l’IBSC sont admissibles à une certification Niveau 2 s’ils cumulent jusqu’à deux années d’expérience pratique en hydrographie avec un niveau de responsabilité substantiel jugé acceptable par le CHCP.

Diplôme ou certificat en arpentage ou équivalence

Les individus qui ont réussi un programme de diplôme collégial de 2 ou 3 ans ou de certificat  en arpentage ou l’équivalent sont admissibles à la certification Niveau 2 s’ils ont réussi les examens du CCEAG portant sur les sujets C1, C2, C4, C5, C6, C7, C12 et E2 ou ont réussi des cours reconnus par le CCEAG portant sur les sujets suivants : C1 – Mathématiques ; C2 – Estimation des moindres carrés et analyse de données ; C4 – Systèmes de coordonnées et projections cartographiques ; C5 – Systèmes d’information géospatiale ; C6 – Positionnement géodésique ; C7 – Télédétection et photogrammétrie, C12 – Levés hydrographiques, et E2 Levés hydrographiques avancés. Les candidats devront de plus cumuler jusqu’à deux années d’expérience pratique en hydrographie avec un niveau de responsabilité substantiel jugé acceptable par le CHCP.

Pour des informations complètes sur le programme, pointez ici pour télécharger le manuel du candidat.

Procédures de soumission

Le CHCP se rencontre tous les quatre mois afin d’étudier les candidatures et avise le Conseil des examinateurs de l’AATC de ses décisions. La date de tombée des soumissions est fixée à un mois précédent chaque rencontre du CHCP. Les dates de ces rencontres n’ont pas encore été fixées par le CHCP.

Les formulaires sont disponible sur la page Formulaires de ce site. Allez à "Prgramme de certification des hydrographes".